Comment choisir son thé ?

Classé dans : Uncategorized | 0

LES DIFFERENTS TYPE DE THE

Les types de thés sont différenciés par leur couleur comme nous le verrons ci-dessous. Ces différents types de thés ne proviennent pas de différentes espèces de théier, mais sont obtenues en traitant différemment les feuilles récoltées. Bien que les opérations de préparations puissent être simple à décrire, les méthodes exactes sont des secrets industriels et très difficile à connaître.

Le thé vert :

le thé vert est un thé non oxydé. Après la cueillette, les feuilles sont flétries et chauffées à haute température aux alentours de 100 C° afin de supprimer les enzymes responsables de l'oxydation. Il faut savoir qu’aujourd’hui, le thé vert est disponible dans plus de 1 500 variétés dans le monde et c'est l'un des thés les plus consommés. Nous pouvons également souligner qu’il y a deux méthodes pour obtenir du thé vert, la méthode chinoise et la méthode japonaise (qui seront décris dans un prochain article).

1

Le thé noir aussi appelé le thé rouge :

Ce que nous appelons communément " thé noir" est en réalité ce que  les chinois appellent le thé rouge. Pour le thé noir, les occidentaux se réfèrent à la couleur des feuilles qui sont effectivement noir, alors que les chinois se réfèrent  à la couleur de la boisson (qui est bien évidemment rouge).  Les feuilles de ce thé sont entièrement oxydés contrairement au thé vert. Pour arriver à cette couleur, les feuilles après avoir été cueillies sont rapidement étalées sur des grilles pour être séchées de manière naturelle. De nos jours, ce processus de préparation est plus en plus effectué en salle  afin de pouvoir contrôler le degré d’humidité et la température de la pièce. Cela permet également une meilleur productivité.

3

Le thé jaune ou le thé impérial

Le thé jaune est un thé qui est apparu en Chine autour du XVI et qui est fabriqué à partir du thé vert. Ce thé est très peu connu des pays occidentaux  mais c’est aussi un thé très prisé et rare en chine. Les chinois le nomment thé impérial du fait que ce thé soit de la couleur de l’empereur.  En effet, la récolte de ce thé ne se fait qu’une seul fois par an. Il est à noter que ce sont généralement les bourgeons qui sont cueillis auprès des théiers pour la fabrication du thé jaune. La couleur du thé provient du fait que le thé est couvert de tissu humide après avoir été séché.

Le thé blanc

c'est le thé qui connaît la transformation la plus faible par rapport à la feuille fraîche du théier. Contrairement au thé vert il n’y a pas de torréfaction ni de roulage. Ainsi ce thé conserve beaucoup de propriété des feuilles fraîches. Il est très légèrement oxydé contrairement à ce que l’on pourrait penser, mais cette oxydation a leu uniquement en surface.

2

Le thé fumé

Le thé fumé est en réalité du thé noir qui est légèrement fumé. Par ailleur sa fabrication est similaire à celle du thé noir. Pour autant similaire mais pas la même. La différence réside plutôt dans l’étape qui suit le roulage. Les feuilles sont étalées sur des claies de bambou avant d’être séchées au-dessus d’un feu de bois résineux.

4

le thé bleu vert ou le thé Wulong

Ce thé est aussi connu sous le nom du thé semi oxydé. Ce thé peut être situé entre les thés verts et les thés noirs. Il se rapprochera de l’un ou de l’autre en fonction de son oxydation. Il est souvent différencier de la façon suivante Wulong verts ( ceux qui subissent une oxydation de 10 à 30 %) et les Wulong noirs (ceux qui peuvent être oxydés jusqu'à 70 %). Ces thés sont principalement produit en Chine et à Taïwan et une petite quantité produite également en Inde.

5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *